Le concept du "flux optimum" d'Avner ZIV

Il s’agit de faire travailler les enfants en faisant concorder leurs niveaux de compétence et la difficulté des tâches proposées.

A chaque tâche donnée correspond une plage optima de réalisation. Dans cette plage l’enfant travaille avec plaisir et un maximum de rendement.

Donner une tâche de difficulté faible ou moyenne à un enfant à haut potentiel intellectuel, c’est le mettre à coup sûr en situation d’échec et de non appétence, voire d’échec.